Les wifi public sont-elles sécurisée ?

Pour pouvoir se connecter sur l’internet n’importe où, n’importe quand, le wifi est un des modes d’accession. Toutefois, l’utilisation des wifi publics (dans des gares, des hôpitaux, des grandes surfaces,  des chaînes de restauration, des aéroports, ..) présente des risques en ce qui concerne le niveau de sécurité.

Wifi public : Un risque prit par les hommes d’affaires ?

wifi-public.jpg

Hommes d’affaires, chefs d’entreprises sont souvent amenés à effectuer des déplacements fréquents. Ils ont tendance à se connecter aux réseaux wifi publics pour leurs besoins professionnels que personnels. Or, il a été justifié par des experts en sécurité informatique tels  Kaspersky Lab, une entreprise russe de solutions de sécurité informatique,  société Securiteinfo.com,… , que les risques de piratage des données, de détournement des informations ou des fichiers d’envoi comme les mots de passe, mails, virement de sommes d’argent,…, de destruction du système de l’ordinateur même (par la proposition d’une mise à jour malware du système) sont très grandes. A titre d’exemple, l’affaire dite du « Darkhotel » qui consiste à un espionnage des connexions aux wifi des hôtels effectuée par des hommes d’affaires des grandes entreprises en Asie. Il en sort de cet affaire que les hommes d’affaire sont publiés à des grandes risques en connectant aux réseaux wifi publics.

Une connexion partagée plus sécurisée ?

une-connexion-partagee-plus-securisee.jpg

Certes, il est facile de pirater des données en transit sur les réseaux wifi publics. Il suffit que la personne malveillante soit munie d’un ordinateur ou Smartphone, se trouve au environ de 200 m l’onde émettrice et possédant un logiciel ou une antenne « renifleur » de. Néanmoins, la prévention et le remède sont simples. Pour pallier à toute forme de piratage, il suffit d’utiliser une connexion partagée assortie de code de sécurité (mot de passe) dite « wi-fi crypté », et se munir d’un Virtual Private Network (VPN). Ce dernier permet de chiffrer les communications effectuées et de renforcer ainsi le niveau de sécurité.